Return to site

Non à la déchéance de nationalité!

Les militants socialistes Vannetais rendent hommage à l’action du président de la République et du Gouvernement après les attentats meurtriers qui ont frappé notre pays en novembre 2015. Ils saluent le sang froid remarquable dont ils ont collectivement fait preuve et leur volonté de garantir l’unité nationale durant ces épreuves traumatiques. A cet égard, ils appuient sans réserve l’instauration puis la prorogation de l’état d’urgence et enfin sa constitutionnalisation, souhaitable et nécessaire afin d’encadrer son déploiement, d’éviter des lois de circonstances autant que des dérives institutionnelles.

Ils s’opposent néanmoins fermement à l’inscription dans la Constitution de la République du principe de la déchéance de nationalité. Cette mesure viendrait remettre en cause le droit du sol, au coeur de notre pacte civique et démocratique, et installerait une discrimination insupportable entre les concitoyens français, avec une inefficacité totale dans la prévention du terrorisme et la lutte contre la radicalisation islamiste, de l’aveu même de ses concepteurs. On ne touche pas à la Constitution pour un mauvais et inutile symbole !

On ne touche pas à la Constitution pour un mauvais et inutile symbole !

Les crimes terroristes doivent être sanctionnés avec la plus extrême sévérité et leurs auteurs condamnés aux peines les plus lourdes mais, dans sa longue histoire, la Gauche au pouvoir s’est toujours honorée de faire progresser les droits humains et les libertés individuelles sans jamais perdre de vue l’impératif de sécurité. Elle ne saurait donc céder aux sirènes populistes qui pourraient tout aussi bien conduire au rétablissement de la peine de mort ou de l’interdiction de l’IVG si l’on n’y prenait garde. A la veille de l’élection présidentielle où le Front National peut arriver en tête en premier tour, l’adoption d’une mesure plébiscitée par l’extrême-droite ne contribuera qu’à amplifier la radicalisation politique de la société française, sans compter les dévoiements liberticides dont elle pourrait faire ultérieurement l’objet.

La Gauche au pouvoir s’est toujours honorée de faire progresser les droits humains et les libertés individuelles sans jamais perdre de vue l’impératif de sécurité.

L’Histoire nous enseigne ainsi que d’illustres compatriotes en ont été victimes, comme le Général de Gaulle, René Cassin ou encore Pierre Mendès France, sans oublier les dizaines de milliers de juifs d’Algérie au début de la Seconde Guerre mondiale.

Le défi mondialisé de la lutte contre le terrorisme islamiste impose à chaque pays d’assumer ses responsabilités et de prendre toute sa part dans cette mobilisation générale à long terme. Face à une terreur sans frontière, la détermination et la solidarité au service des droits et des libertés ne sauraient s’exprimer dans le repli frileux derrière des frontières nationales qu’il sera de toutes les façons vain et contre-productif de vouloir rendre étanches. Toutes les démocraties doivent travailler ensemble et non se défausser, conforter le droit international et non le transgresser, renforcer les coopérations en matière de justice, de police et de renseignement et non s’enfoncer dans l’impasse des égoïsmes nationaux. Et dans notre pays, la laïcité fraternelle doit retrouver sa place et sa vigueur dans le quotidien de nos concitoyens dès le plus jeune âge : faisons-en la priorité de l’année 2016 !

Les militants socialistes vannetais

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly