• LES HISTOIRES D’AR BIHAN

    La petite étrille

    Ar c’hranck-siliou bihan (la petite étrille en breton) s’est éveillée à la politique grâce à une proche cousine. Elle l’avait suivie lors des dernières municipales. Depuis elle en pince pour la politique. Ses copines trouvent que ar c’hrank-siliou bihan ça fait snob. Et pour la faire bisquer, elles l’appellent ar bihan (la petite). Mais Ar Bihan est très zen. Qualité aussi rare qu’exceptionnelle chez ce type de crabe à la vivacité légendaire.

    PRIMAIRES

    2 juin 2016

    C’est avec gourmandise qu’Ar Bihan, la petite étrille, lit tout ce qui peut être écrit sur les primaires en vue des présidentielles. L’autre jour, pour se faire belle avant l’été, enfin encore plus belle, elle prend rendez vous chez la pincicure, pas celle de la rue de la poissonnerie quand même, celle de la rue des vierges. Ca fait plaisir à Maman étrille. La pincicure a du retard, coincée à l’échangeur de Vannes Ouest. Ar Bihan lit la presse en attendant.

     

    A droite, les candidats sont tellement nombreux qu’elle ne peut pas les compter sur ses pinces. Mais les soutiens morbihannais commencent à se manifester. François Goulard mise sur Fillon. C’est un soutien qui a roulé sa bosse. Il a été capable de rouler pour de Villepin en chamaillerie avec Sarkozy, puis pour Bayrou concurrent du même Sarkozy avant de changer de casaque et de finir alors sa course avec…Sarkozy. Si ce n’est pas de l’expérience ça ? Ce même Sarkozy semble bien seul pour l’instant à l’exception du maire de Sarzeau ; une cabine téléphonique suffirait comme salle de meeting. Bruno Le Maire, celui qui veut que les pauvres en RSA montrent leur compte bancaire, a quand même trouvé un maire en Morbihan pour le soutenir. Mais celui qui tient en haleine au moins tout le département, c’est David Robo. Il fera une annonce le 15 juin. C’est la Sainte Germaine, une bergère qui a fait beaucoup de miracles. Alors est-ce pour se présenter aux présidentielles ? Avec les miracles, allez savoir ? Ou est-ce pour faire du grand spectacle à l’occasion de sa déclaration en faveur de Juppé ? Ar Bihan trépigne d’impatience mais s’interroge en même temps sur un Goulard avec Fillon et un Robo avec Juppé. Ils ne devraient pas monter sur le même bateau pour une ballade dans le Golfe. Et les crabes de s’interroger qui de l’ancien ou du nouveau maire sera à leur menu.

     

    A gauche, les primaires on connaît. On a inauguré en 2011. Et François Hollande, vainqueur de ces primaires, élu président, a choisi le cinquième et dernier des socialistes avec ses 5% de voix comme Premier ministre. Si c’est la règle, la prochaine fois, il faudra se battre pour être lanterne rouge et arracher ainsi le poste de Premier Ministre. A gauche donc ? Entre la fronde qui veut se transformer en censure, les surenchères de l'insoumission et le silence contrarié d'une rose privée de poing jusqu'à la fin de l'année, c’est du Wagner et son opéra  Le vaisseau fantôme. Dans sa version originale allemande, der fliegende Holländer.

     

    Mais en ce samedi soir c’est la fête comme chaque samedi. On arrose la semaine supplémentaire gagnée sans finir sur l’étal de la halle aux poissons. La petite étrille démarre avec la dernière de Sarkozy. Il est en déplacement à Lyon pour écouter les longs sanglots des patrons. L’un d’entre eux, dans une sourde plainte, dit avoir du mal à recruter et pour cela recourir au site Le Bon Coin. Et Sarkozy d’interroger : « C’est quoi le bon coin ? ». Rigolade générale. Sur sa lancée, Ar Bihan rappelle qu’il n’y a pas que certains politiques qui sont totalement déconnectés de la vie des Français mais aussi certains électeurs. Ainsi, dit-elle, selon les sondages, une forte proportion d’ouvriers et d’employés voteraient Juppé, c’est comme si les étrilles votaient pour Monsieur Court-Bouillon. Les rires fusent. La doyenne, Présidente du comité des fêtes, s’en déchire le grand zygomatique. Urgence clinique Océane pour intervention. Hors de question de manquer le prochain samedi.

All Posts
×