Return to site

Immigration, quelques chiffres.

Le climat qui règne actuellement est propice à des affirmations et statistiques diverses et variées sur l’immigration et ses conséquences. On ne va pas égrainer ici une liste infinie de chiffres mais quelques éléments relatifs aux cinq pays les plus peuplés de l’UE (Union européenne) : Allemagne, Espagne, France, Italie et Royaume -Uni. La source de ces données est Eurostat, l’organisme statistique de l’UE dont la qualité n’a jamais été prise en défaut.

En Allemagne, le pourcentage des non-nationaux dans la population totale est 8.8% ramené à 5.6% si l’on ne tient pas compte des citoyens d’autres Etats membres de l’UE. En Espagne, le pourcentage des non-nationaux dans la population totale est 12.3% ramené à 7.2% si l’on ne tient pas compte des citoyens d’autres Etats membres de l’UE. En France, le pourcentage des non-nationaux dans la population totale est 5.9% ramené à 3.8% si l’on ne tient pas compte des citoyens d’autres Etats membres de l’UE. En Italie, le pourcentage des non-nationaux dans la population totale est 7.5 % ramené à 5.3% si l’on ne tient pas compte des citoyens d’autres Etats membres de l’UE. Au Royaume-Uni, le pourcentage des non-nationaux dans la population totale est 7.2 % ramené à 3.9% si l’on ne tient pas compte des citoyens d’autres Etats membres de l’UE.

Pour l’Europe des 27 Etats membres, le taux est 6.6% ramené à 4.1% si l’on ne tient pas compte des citoyens d’autres Etats membres de l’UE. Parmi les cinq pays les plus peuplés de L’UE, c’est donc la France qui a le taux le plus faible de non-nationaux tant au global qu’en excluant les citoyens d’autres Etats de l’UE. Ce taux est également inférieur à celui de l’ensemble de l’UE.

Parmi les cinq pays les plus peuplés de L’UE, c’est donc la France qui a le taux le plus faible de non-nationaux tant au global qu’en excluant les citoyens d’autres Etats de l’UE.

Ca n’empêche nullement la droite et l’extrême droite de mener campagne sur le thème d’une France envahie par les étrangers et d’exiger des mesures coercitives au nom d’une sécurité qu’ils mettraient en danger.

Pour contourner la vérité, il ne reste plus à la droite qu’à démontrer que c’est la France qui accueille les étrangers les moins recommandables. On peut parier qu’elle osera le faire sous couvert de prétextes ethniques invérifiables par nature puisque les statistiques à caractère ethnique ne sont pas autorisées en France. Autre et peut être ultime argument tout aussi fallacieux: celui de l’immigration illégale (par nature non quantifiable) où la France serait championne du monde parce que ci et parce que ça…

Jean-Paul Méheust

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly